Le compte renditch du lundi

Bilan de la saison équipe par équipe

Alors, soyons galant et commençons par notre équipe Dames, nos drôles de dames (pour ceux qui n’étaient pas encore nés, les drôles de dames étaient une série américaine diffusée à la fin des années 70 – il y avait 3 dames et leur chef Charlie – vous voyez le comparatif avec notre équipe féminine : 3 dames et un homme qui les supervise - un peu moins chevelu, le nôtre !).
En prélude de la saison passée, étant donné qu’aucune fille ne voulait jouer en Dame, le comité avait décidé d’organiser une tournante menée par Charlie (que mes propos ne soient pas mal interprétés). Notre sélectionneur avait donc fait en sorte que nos joueuses soient sélectionnées en fonction de la force des adversaires, avec la particularité que nos 7 filles devaient se gérer pour la composition des équipes. Cela s’est finalement bien passé avec toutes les semaines l’équipe au complet. Au niveau des résultats, et bien, elles ont tout simplement survolé le championnat. Elles doivent certainement avoir établi un record (il faudrait aller voir dans les annales de Christian) en remportant tous leurs matchs avec un average total de 134 victoires et seulement 6 défaites, même si la série était facile, il faut le faire.

Nous allons leur remettre un petit souvenir pour ce titre et je vais les appeler l’une après l’autre, de la plus jeune à la plus âgée :

  • Elle a 12 ans, 1,65m au garrot, casaque noir, elle a disputé quelques courses d’obstacles avant de….elle a remporté 9 victoires sur 9 matchs : Clémentine
  • Elle découvrait la compétition, on ne l’entend jamais mais elle est bien présente, elle a remporté 9 des 12 matchs qu’elle a disputés, en réalisant 4 « perfs » dont 2 D2 : Délia
  • Elle a disputé le + grand nombre de rencontres (10) avec 29 victoires et 1 défaite, on peut dire qu’elle était le moteur et la capitaine de l’équipe : Léa
  • Elle a disputé 8 rencontres et elle a juste abandonné un petit set (quelle honte !) : Victoria
  • Tout comme Clémentine, elle a disputé 9 matchs en restant invaincue : Charline
  • Elle a de la motivation à revendre, elle devrait être une bonne joueuse de double car elle joue bien à 2 mètres de la table comme Charlie, elle a disputé 9 matchs avec 26 victoires et une défaite : Noémie dit Nono
  • L’ainée de l’équipe mais pas la plus grande en taille. Elle a remporté 5 des 6 matchs qu’elle a disputés : Caroline

Bravo à toutes et aux mamans qui les ont accompagnées et bien supportées tout au long de la saison. La saison prochaine, ce sera la 1ère provinciale.

Maintenant, je vais un peu bouleverser la tradition et vous présenter les résultats de nos équipes dans l’ordre croissant et toujours avec cette touche cinématographique.

Equipe J :

Les Minimoys

Qui dit Equipe J, pense jeunes et qui dit jeunes, dit petit et qui dit petit, pense aux Minimoys. Vous vous souvenez de ce film de 2006 ou Arthur (dixit notre Jean-Yves) rencontre les Minimoys pour vivre de multiples aventures. La Fédération en a créé une bien belle aventure en organisant un championnat à 3 joueurs par équipe dans lequel il n’y a pas de montant, ni de descendant. Juste de quoi donner un avant-goût de la compétition. Cette saison, notre équipe J a disputé un championnat en 2 phases, elle a remporté la 1re et s’est retrouvée avec les meilleurs des autres séries pour la 2e phase, elle termine à une brillante 3e place. Ce beau résultat est notamment dû au fait qu’on a souvent aligné le joueur réserve de la I. Mais nous pouvons également tirer les conclusions suivantes : Délia a bien progressé et prouvé qu’elle avait sa place en division 6. Pour Christian (le petit, hein) Slangen ce sera plus difficile mais il a montré de belles choses prometteuses en fin de saison, Maxime a débuté dans cette équipe en fin de saison et il peut apporter quelque chose.

Equipe I :

Joe, William, Jack et Averell – cela vous dit quelque chose : les 4 frères Daltons et leur mère Ma Daltons, cette personne autoritaire qui est la seule à pouvoir se faire obéir par Rantanplan) : voici donc la composition de cette équipe I. 5 joueurs qui ont justement joué la saison précédente en jeune. Ils étaient donc alignés pour la 1ère fois en 6ème provincial et leur objectif était d’apprendre et de progresser. Ils ont fait bien plus que cela, ils ont impressionné les personnes qui les ont suivis et bien plus. Ils ont tiré à tout va les balles et le Lucky Luke de Tiège (M. Delporte) a eu peur de ne pas tirer plus vite qu’eux et a aligné une équipe fortement renforcée pour les affronter lors du match pour déterminer le champion. Ils ont fini la saison à une très belle 2ème place, une place montante, les Daltons sont Valentin, Léon, Lucas et Ryan et Ma Dalton est Clémentine. On peut les applaudir bien fort.

Equipe H :

(voix de Julien Lepers) Top – Je suis une Comédie franco-germano-italienne réalisée par Georges Lautner en 1963, sur un scénario d'Albert Simonin et des dialogues de Michel Audiard, avec comme acteurs principaux Lino Ventura, Bernard Blier, Jean Lefebvre et Francis Blanche. Je suis, je suis. C’est, c’est Les tontons flingueurs –oui Monsieur
Tontons, oui, flingueurs aussi mais pas toujours. Olivier, Frédéric, Jacky, Noémie, Lea ont joué dans cette équipe.
Nos flingueurs ont réalisé un bon 1er tour en terminant en 2e position. Et puis au 2ème tour, ils se sont fait flinguer par des adversaires renforcés. L’équipe accroche une belle 4e place qui lui permet de disputer un tour final pour une éventuelle montée. Tour final qu’ils ont perdu avec honneur.

Equipe G :

Les deux font la paire. Série américaine du milieu des années 80 où un couple d’agents de renseignements résout différentes énigmes. Ce choix de film n’est pas un hasard. En effet, dans cette équipe G, il y avait 2 belles paires.
2 filles et 2 garçons ont composé l’ossature de cette équipe championne. Championne, grâce à leur force mais également grâce à un petit miracle. Le miracle s’appelait Recht auteur d’une erreur d’alignement alors qu’il filait vers le titre. 9 joueurs y ont été alignés, on félicitera les réservistes (Aurélien, Nicolas, Noémie, Arthur et Laurent) et on va remettre un petit souvenir aux 4 titulaires que je vais également appeler chacun à leur tour :

  • Chaque fois qu’on a fait appel à elle, elle a répondu présente, et avec efficacité, elle a remporté 20 victoires sur 26, Léa
  • Il devait être le moteur de l’équipe, mais il a connu quelques ratés en début de saison, un changement de raquette lui a permis de reprendre confiance et peut-être de sauver son classement, il a remporté 33 victoires sur 62, Julien.
  • En confiance en début de saison, elle a permis à l’équipe de se maintenir en haut de classement, sa motivation semblait un peu moindre en fin de saison. Disons qu’elle avait l’esprit ailleurs, ah … l’amour…. Elle a remporté 38 victoires sur 59, Charline.
  • Il a remporté le plus de victoires de la série (59 sur 70). Il n’a connu qu’une seule défaite dans le 2e tour, il s’est qualifié pour le Top-6 et sera présent ce dimanche avec son paternel Bernard (c’est rare), le bien nommé mèche-molle (dixit Thomas).

Equipe F :

Very bad trip. On les entend pas, ils ne font pas de vague mais qu’est ce qu’ils se marrent le vendredi soir. Nous ne savons pas toujours ce qu’ils font après les matchs et on ne veut même pas le savoir mais tout comme dans le film very bad trip, le principal est qu’ils rentrent sains et saufs. Au niveau ambiance, ils sont probablement champions de leur série. Par contre, au point de vue sportif, Caroline, Sebastien, Arnaud et Mathieu terminent 8e en 5ème provinciale. Ils ont du bien bataillé pour se sauver dans une série très forte. On soulignera la présence de Caroline et Arnaud à 21 rencontres sur 22.

Equipe E :

Le loup de Wall Street. Film américain de 2013 reconnu comme étant le film le plus grossier de tous les temps. Rendez-vous compte : 506 fuck en 179 minutes (soit 2.82 fuck par minute). Et bien, quand vous venez voir jouer la E, c’est pareil. C’est l’équipe la plus grossière du club. Je ne sais pas combien de « put…. », Victoria et Nicolas arrivent à sortir sur un match mais ils sont au top.
Heureusement que leur jeu est à la hauteur de leur grossièreté. Ils ont tous les 2 éclos cette saison et ils ont été le moteur de cette équipe renforcée par des joueurs de la D ou de la F (37 perfs pour Victoria et 32 pour Nicolas). Ils sont arrivés à se sauver lors du dernier match, chose inespérée en début de saison.

Equipe D :

Les copains d’abord – film américain de 1983 où des amis que la vie avait éloignés sont réunis, le temps d'un week-end. C’est un peu ce qui se passe avec les joueurs de base de cette équipe. La vie les sépare la semaine et ils se retrouvent le week-end pour jouer mais aussi pour raconter leur vie (de vraies pipelettes).
Maximilien, Adrien, José et renfort de la C ont joué principalement dans cette équipe où l’amitié est le mot d’ordre.
Ils terminent 9e et se sauve à la dernière journée, les circonstances ont fait qu’on a du aligner 16 joueurs différents dans cette équipe, ce qui a un peu nuit à la cohésion sportive. Dans ces 16 différents joueurs, il y a eu des renforts (des C6 de la C). Les mauvaises langues diront: mais qui sont les renforts, Avant les matchs oui mais pas en en fin de rencontre. (hein Maximilien).

Equipe C :

Guerre et paix. Ce livre narre l’histoire de la Russie à l’époque de Napoléon Ier, notamment la campagne de Russie en 1812. Léon Tolstoï (l’auteur) y développe une théorie fataliste de l’histoire, où les véritables explications de la guerre sont inaccessibles à l'entendement humain. Comme quoi, la C n’a rien inventé…
La C s’est retrouvée dans une série très forte où le maintien est devenu très vite le mot d’ordre.
Elle a été quelque peu sacrifiée au profit des équipes au- dessus et en-dessous. Elle dispute actuellement les barrages des 10 es pour ne pas descendre, ça se termine demain et je pense que cela est bien parti (pour le moment une défaite, un nul et une victoire). C’est finalement la seule équipe qui a vécu une saison difficile.

Equipe B :

Rasta rocket. Film américain de 1993. Souvenez-vous, cette comédie relate le fait vécu de la toute première équipe de bobsleigh jamaïcaine à s’entraîner pour les Jeux olympiques et y participer. C’est l’histoire d’outsiders, c’est l’histoire de la B, même s’ils ne sont pas jamaïcains et on ne peut pas dire qu’ils ont une chevelure longue, c’est leur histoire. La B qui monte de la 3ème provinciale et qui dispute le match pour le titre lors de la dernière journée. Ils termineront finalement à la 3ème place mais quelle aventure ! Bravo à Christian (qui a failli perdre autre chose que sa moustache en cas de 2ème titre d’affilée, mais quoi ?), Benja, les réserves Greg, Jean-Mi et Tof et puis j’oubliais notre Zoucky, grosse saison pour lui qui rejoindra son fils Thomas au Top-6 avec Benja héritier de la 1ere réserve transmise par William.

Equipe A :

Difficile de choisir un titre de film pour notre équipe première. Cela aurait pu être Daytona pour Oli et jean-Mi. Guillaume Tell pour Gilles, Rocky pour William ou Gatsby le magnifique pour Greg
J’ai finalement opté pour Les fous du stade. Le film avec les Charlots qui finissent par presque tout gagner au JO. Les Charlots sont 5, jeunes et un peu loufoques par moment, tout comme nos 5 gaillards : Gilles, Olivier, William, Jean-Mi et Greg sont bien nos fous du stade.
Leur objectif était le titre. Mais voilà ils ont été versés dans une série très relevée (4B et 15C0), ils se sont battus, ils nous ont vendu du rêve en remportant des matchs contre des équipes bien plus fortes sur papier mais voilà ils termineront finalement 2èmes. 3 de nos joueurs terminent avec + de 70% de victoire. Gilles s’est d’ailleurs qualifié pour le Top-6 de ce dimanche et Wil, 1re réserve, a laissé sa place de réserviste à Benja. Et si la A avait jouée dans la série de la B ? Elle peut encore espérer monter via le tour final qui débute ce samedi à Stavelot et se terminera samedi prochain à Vervia. Appel aux supporters.
En tout cas, bravo à eux pour leur motivation, leur combativité et le soutien qu’ils procurent aux autres joueurs du club.